L'intelligence artificielle victime de contrefaçon

Certaines entreprises font croire qu'ils font de l'intelligence artificielle alors que ce sont des petites mains humaines qui sont derrière.

FRANCEINFO

Les Kiwibot sont des petits robots livreurs censés être autonomes pour aller livrer des colis ou des courses. En fait, il s'est avéré que ce sont des ouvriers colombiens payés deux euros de l'heure qui télécommandaient ces petits robots.

Google pris la main dans le sac

Quasiment tous les mois, une affaire de fausse intelligence artificielle est révélée. La société SpinVox, qui fait de la transcription de messages audio en texte, fonctionnait en fait avec un centre d'appels rempli d'humains.

Comme la technologie n'est pas tout à fait au point, des entreprises ont besoin d'un coup de main humain. Et ce n'est pas le fait que de jeunes sociétés. Google avait impressionné avec un service capable de faire une réservation à votre place. Mais le géant a reconnu que dans 30% des cas des humains passaient les coups de fil. Les machines ne sont pas encore près de dépasser les hommes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les Kiwibot sont en fait télécommandés par des êtres humains
Les Kiwibot sont en fait télécommandés par des êtres humains (FRANCEINFO)