DIRECT. La capsule Orion est retombée dans l'océan Pacifique après un premier vol réussi

La capsule, lancée dans l'espace en début d'après-midi vendredi, a plongé dans l'océan après quelques heures.

La capsule américaine Orion a décollé de la base de l\'armée de l\'air américaine à Cap Canaveral (Floride, Etats-Unis), le 5 décembre 2014.
La capsule américaine Orion a décollé de la base de l'armée de l'air américaine à Cap Canaveral (Floride, Etats-Unis), le 5 décembre 2014. ( SCOTT AUDETTE / REUTERS )

La capsule américaine Orion s'est posée en douceur dans l'océan Pacifique après un premier vol réussi de quatre heures et demi, vendredi 5 décembre. Le vaisseau non-habité  a amerri à mille kilomètres des côtes mexicaines de la péninsule de Basse-Californie, freinée par trois immenses parachutes.

La Nasa avait lancé le vaisseau, le premier pouvant emmener des astronautes au-delà de l'orbite terrestre et un jour vers Mars depuis Apollo, en début d'après-midi. Le vol test avait été repoussé de 24 heures à cause d'une anomalie technique.

Objectif Mars

La puissante fusée Delta IV à deux étages de la société United Launch Alliance (ULA) transportant la capsule de 8,6 tonnes s'est arrachée de son pas de tir de la station de l'armée de l'Air de Cap Canaveral comme prévu à 13 heures 05, heure de Paris, à l'ouverture d'une fenêtre de tir de 2 heures 39 minutes.


Broadcast live streaming video on Ustream

Orion, capsule de 8,6 tonnes, est le premier vaisseau américain depuis Apollo capable d'emporter des astronautes au-delà de l'orbite terrestre. Ce premier vol d'essai, d'un coût de 370 millions de dollars, "est le tout premier pas de notre voyage vers Mars"a souligné un responsable de la Nasa. "C'est sans aucun doute la mission la plus importante que la Nasa effectue cette année", a-t-il ajouté. Ce vol d'essai était destiné à tester principalement le bouclier thermique du vaisseau, qui doit résister à des températures de 2 200 °C, ainsi que ses parachutes et ses ordinateurs de bord.

UER