Comment le blog Passeur de sciences a réussi à berner l'encyclopédie participative Wikipédia

Le journaliste du "Monde" Pierre Barthélémy a créé un canular pour prouver la facilité de faire circuler de fausses informations sur Wikipédia. L'initiative a agacé certains contributeurs du site.

Des internautes consultent le site Wikipédia à Madrid (Espagne), le 17 juin 2015.
Des internautes consultent le site Wikipédia à Madrid (Espagne), le 17 juin 2015. (MAXPPP)

Comment souligner la facilité avec laquelle de fausses informations peuvent être ajoutées sur une page Wikipédia ? En faisant le test soi-même, pardi. Pierre Barthélémy, qui tient le blog Passeur de sciences sur le site du Monde, a voulu évaluer la réactivité de l'encyclopédie en ligne. Il a donc décidé de mener une petite expérience, qu'il raconte sur son blog.

Il a tout d'abord créé une page au sujet de Léophane, un savant de la Grèce antique qui a vécu au Ve siècle avant Jésus-Christ. Si ce médecin a été cité par Aristote et Hippocrate, on ne connaît que peu de choses sur lui. Pierre Barthélémy a donc pu lui inventer une vie entière, faite de voyages à travers la Méditerranée et de réflexions scientifiques farfelues. Dans le canular imaginé par le journaliste, Léophane meurt en 430 avant Jésus-Christ, emporté par "la célèbre épidémie de 'peste' à Athènes" – qui n'a bien sûr jamais existé.

"Deux niveaux de filtres"

Pendant cinq semaines, des contributeurs de Wikipédia ont légèrement modifié la page, y ajoutant des références. Mais aucun n'a détecté la farce. Pierre Barthélémy a donc fini par entrer en contact avec deux administrateurs de l'encyclopédie en ligne pour obtenir des explications sur son système de vérification.

Ils ont expliqué au journaliste qu'il existe "deux niveaux de filtres" sur Wikipédia : des contributeurs bénévoles sont chargés de vérifier les modifications effectuées sur les pages, ce qui permet d'éliminer "environ 90% des dégradations (...) dans la minute qui suit" ; en outre, les contributeurs du site décident souvent d'eux-mêmes de vérifier les entrées qui portent sur les sujets qui les intéressent. Mais il est difficile pour ces bénévoles de détecter des canulars aussi élaborés, en particulier s'ils portent sur un sujet aussi pointu que la Grèce antique.

Il a lancé un débat sur la "quarantaine"

Certains "wikipédiens" n'ont pas vu cette blague d'un bon œil. Sur Twitter, ils ont accusé le journaliste de vouloir donner une mauvaise image de l'encyclopédie participative. Pierre Barthélémy répond avoir seulement voulu lancer un débat sur la sécurité de Wikipédia. Le journaliste se demande en effet s'il ne serait pas pertinent de mettre les pages créées ou modifiées "en quarantaine", le temps qu'elles soient vérifiées.

Ce processus existe déjà sur la version allemande de Wikipédia. Mais il ne semble pas convaincre les administrateurs français interrogés par Passeur de sciences. "Cela demanderait beaucoup de travail de validation à des gens qui sont à 100% bénévoles et on perdrait énormément de contributeurs si leurs textes n’étaient pas publiés tout de suite", explique l'un d'eux à Pierre Barthélémy. Le journaliste encourage les internautes et les "wikipédiens" à poursuivre le débat dans les commentaires de son blog. En notant une petite victoire : Léophane a désormais une page sur Wikipédia, sans la moindre fausse information, cette fois.