Etats-Unis : les vitres du siège d'Apple sont tellement propres que les salariés s'y cognent

Un quotidien américain a publié, lundi 5 mars, trois enregistrements d'appels d'urgence faisant état de blessures à la tête.

L\'amphithéâtre Steve Jobs de l\'Apple Park, le 12 septembre 2017, à Cupertino (Californie).
L'amphithéâtre Steve Jobs de l'Apple Park, le 12 septembre 2017, à Cupertino (Californie). (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Cinq ans de travaux, une facture de plus de 4 milliards d'euros et une série de bobos à la clé. Le San Francisco Chronicle (en anglais) rapporte, lundi 5 mars, que l'inauguration du siège futuriste de l'entreprise Apple, en janvier, en Californie, a donné lieu à plusieurs appels aux services de secours, après que des personnes ont marché dans des vitres quasiment invisibles.

Publiant les retranscriptions des appels d'urgence (en anglais), le quotidien précise qu'au moins trois victimes ont subi des blessures à la tête, les 2 et 4 janvier. "Je suis rentrée dans une porte vitrée au premier étage de l'Apple Park alors que j'essayais d'aller dehors", explique un homme, âgé de 23 ans, dans un enregistrement, reconnaissant que cet accident est "très bête".

Des autocollants sombres pour y voir clair

En janvier, un responsable d'Apple avait affirmé que le bâtiment vitré ne posait pas de problèmes vis-à-vis des oiseaux du secteur. "Quant aux humains à l'intérieur, c'est une autre histoire, avait-il reconnu. Nous avons eu des cas de personnes se cognant contre le verre. Nous travaillons sur ce problème."

Le San Francisco Chronicle précise que des autocollants noirs avaient été placés sur les parois de la cafétéria du bâtiment avant l'inauguration. Ils ont depuis été collés dans d'autres parties du siège, ce qui semble avoir porté ses fruits, car aucun nouvel appel d'urgence n'a été signalé depuis le 4 janvier.