Industrialisation : relancer la filière bois

a revoir

Diffusé le 12/09/2013Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Elise Lucet : Merci Jean-Paul. Il y a aussi une volonté de relance de certains secteurs qui ne sont pas assez développés en France. C'est le cas de la filière bois. Or, les entreprises qui ont investi dans ce domaine font des bénéfices.

A première vue, ces ouvriers travaillent sur des planches de bois mais une fois assemblées, ces charpentes donneront naissance a des maisons en bois. Une activité qui permet à cette PME d'afficher une croissance vertigineuse.

Ça fait 10 ans qu'on en fait de manière industrielle. Tous les 2 ans, on a une croissance à 2 chiffres.

Un succès qui a pousse l'entreprise à investir dans ce hangar tout neuf, et à industrialiser sa production.

Avant on taillait tout à la main, aujourd'hui tout est fait en informatique.

Avec 40 salariés, l'entreprise n'en est qu'au début de son développement.

On a industrialisé tout ce qui était découpe Il faudra investir pour faire la même chose avec l'assemblage.

Même si le secteur est porteur, des entreprises comme celles-ci sont encore rares. Un paradoxe quand on sait que la France possède la 3e surface forestière d'Europe, loin devant l'Allemagne. Et pourtant le chiffre d'affaires de la filière bois en France est deux fois moins important que nos voisins d'outre-Rhin. Une ressource sous-exploitée, une industrie encore trop artisanale, mais une filière d'avenir pour le gouvernement. Ce secteur de 400.000 personnes pourrait encore créer de nombreux emplois.

Si un plan forêt-bois se met en place, on est en capacité de créer 60.000 emplois rapidement et en zone rurale.

La filière bois française est encore incapable de faire face à la concurrence. La France importe davantage de bois qu'elle n'en exporte.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==