Impôt en moins : un geste fiscal possible ?

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 17/09/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Le problème n'est pas de baisser c'est de rendre le système juste.

François Bayrou évoque une "improvisation incroyable et inimaginable". Fin de citation. Bonsoir François Lenglet. Ce geste fiscal est estimé à 3 milliards d'euros. L'Etat a-t-il les moyens.

François Lenglet: Formellement, non, mais on va retrouver des marges de maneuvre de deux façons. D'abord, en laissant filer le déficit. La France est l'un des rares pays européens où le trou budgétaire va augmenter en 2014, et non pas diminuer. Et parallèlement, en vendant des participations que l'Etat détient dans les grandes entreprises. L'objectif n'est pas économique, mais politique. Ces 3 milliards, c'est le prix des frondeurs, et de la courte majorité que le gouvernement a obtenue hier. C'est un signal adressé aux électeurs de gauche.

David Pujadas: Changement de politique ? Oui, c'est un changement, mais il se fait dans la confusion. On aurait attendu une décision claire et ferme, alors que les annonces se sont succédé, chacune modifiant la précédente. Au printemps dernier, 2 millions de foyers concernés par la baisse, à l'été, 4 millions, 6 millions hier, et aujourd hui, 9 millions. Au-delà de ce qui semble être de l'impréparation, il y a bien une inflexion importante dans la politique fiscale. C'est le début de la décrue, après quatre années de hausse. Il y a au moins une courbe que Manuel Valls va réussir à inverser, c'est celle des prélèvements obligatoires.

Le JT
Les autres sujets du JT