Cet article date de plus de neuf ans.

Histoire : l'identité du soldat canadien

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Un soldat inconnu de la Seconde Guerre mondiale pourrait retrouver son identité. Les experts de la police scientifique vont tenter de faire parler l'ADN d'un Canadien tué quelques jours après le Débarquement en Normandie. Le soldat n'aurait pas été inhumé au bon endroit.

Un soldat canadien dans un cimetière allemand ? Peut-être. Dans l'une des cryptes de cette nécropole de l'armée du IIIe Reich, sous les yeux de la famille Gordon venue du Canada, reposent peut-être depuis 69 ans les ossements du chef de char canadien Lawrence Gordon. Depuis toujours, les autorités considèrent que dans cette niche reposent un soldat allemand inconnu. Mais selon la famille Gordon, il y a eu confusion en 1944, il s'agit bien de son aïeul.

Je suis sûr que c'est lui, il avait disparu au bord d'une route, je suis très confiant.

Son oncle, le chef de char Gordon combattait dans la 3e division blindée US. Voici sa photo : Pendant la bataille de Normandie, dans la poche de Falaise, il est tué le 13 août 1944. Totalement brûlé, son corps est recouvert d'une vareuse allemande. Son corps est place alors dans ce cimetière allemand. Mais seule une longue étude en laboratoire pourra confirmer cette thèse.

On attend que les extractions d'ADN se réalisent et nous verrons ensuite les résultats.

En 1944, la famille Gordon n'a reçu que le portefeuille de Lawrence, avec la mention "Missing in Action" (disparu au combat). Ce n'est qu'en fin d'année que le laboratoire livrera ses conclusions, presque 70 ans après le Débarquement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.