Grenoble : lutter contre la canicule

a revoir

Présenté parNathanaël de Rincquesen

Diffusé le 26/07/2013Durée : 00h40

Difficile pourtant de tempérer son appartement ou sa maison, surtout lorsque l'air reste étouffant, y compris pendant la nuit. Reportage en Isère, l'autre département concerné par l'alerte canicule.

Son appartement est sous les toits. Il est 9 heures et la chaleur est pesante. Le réflexe de Bernard est de tout fermer.

Malgré l'isolation, ça devient un four. En fin d'après-midi, ça devient insupportable.

Pour des raisons de santé, il ne supporte pas la climatisation. Comme il travaille souvent chez lui, il a opte pour le ventilateur.

Ça permet de ventiler ma bécane et d'avoir une sensation de fraîcheur Ça ne rafraîchit pas la pièce. On brasse de l'air chaud.

D'autres se tournent vers des systèmes un peu acrobatiques.

Comme il fait très chaud et que je n'ai pas de volets, je mets un tissu que j'asperge d'eau.

Après avoir fait une machine, elle n'etend pas le linge sur le balcon, mais dans sa chambre.

Ça rafraîchit peut-être de un ou deux degrés.

A Grenoble, on connaît bien les fortes chaleurs. Certains n'hésitent plus à investir. Evelyne a dépensé 2.500 euros pour ce climatiseur. Encore faut-il bien l'utiliser.

Il ne faut pas mettre la température trop basse.

Vous serez nombreux a partir en vacances dans les prochaines heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==