Grèce : arrestation à Aube Dorée

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 30/09/2013Durée : 00h40

Le gouvernement grec a décide de démanteler le parti neonazi, représenté au Parlement. En 48 h, son chef a été arrêté. Un tiers des députés ont suivi. Aube dorée est accusée d'avoir couvert ou provoqué des actes criminels. La formation devrait être interdite.

Le leader du parti d'extrême droite grec, Aube Dorée, arrête avec ses principaux lieutenants. Menottés, et encadrés par la police antiterroriste. Le chef du parti, 6 députés et 15 militants sont encore interrogés. Les juges les soupçonnent d'avoir commandité, ou participé, a l'assassinat de ce jeune rappeur antifasciste, Pavlos Fissas, tué le 17 septembre dernier. Des milliers de personnes avaient participe à ses obsèques. Un rapportjudiciaire publié aujourd'hui dit qu'Aube Dorée est responsable de nombreuses actions criminelles. Crée en 1980, ce parti rassemble environ 12.000 membres. Son emblème, une croix antique, ressemble à une croix gammée. En 2012, il devient la 3e force politique du pays, et compte 18 députés au Parlement. Leur thème favori : l'immigration. Les militants font des opérations musclées sur les marchés contre des stands tenus par des étrangers. La télévision grecque montre régulièrement leurs chasses aux clandestins. Ce jour-là, un groupe armé de couteaux, de gourdins ou de tronçonneuses, expulse de force des Pakistanais d'un bus et les poursuit en ville.

Les arrestations de ce week-end donnent un coup d'arrêt au mouvement Demain, toutes les personnes arrêtées seront présentées au juge.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==