Fruits légumes : beaux, mais quel goût ?

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 04/09/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Nos fruits et légumes sont de plus en plus beaux. Couleurs attirantes, formes régulières. comme si le goût était secondaire. Derrière ce constat, une volonté délibérée. Est-ce au détriment du goût? Enquête.

Au marché ou en grande surface, difficile de choisir ses fruits. Comment savoir sans goûter si cette pêche est meilleure que cette nectarine.

C'est dur mais pas trop.

Je les touche et si elles sont un peu molles, je les prends.

Pour ce spécialiste, le client choisit avec ses yeux. Belle couleur, taille parfaite, sinon il n'achète pas.

Les consommateurs attendent des fruits de cette taille, du calibre A.

Le fruit parfait ne doit pas être seulement beau, il doit être rentable, transportable et bon. Christian fait le test dans cet énorme verger expérimental. 80 nouveaux pêchers chaque année, 500 variétés au total. Certaines sont vite éliminées.

C'est une variété qui ne répond pas aux standards commerciaux.

Peu de couleurs, pas assez de fruits sur l'arbre, et donc pas assez rentable. La pêche parfaite doit l'être pour tous les acteurs de la filière, peut-être avec celle-ci.

Ce fruit est parfait pour tout le monde. Pour la distribution parce qu'il est joli, pour le consommateur, il est joli et bon.

Comment évaluer le goût d'un fruit ? Ici, les consommateurs deviennent testeurs. Ils goûtent toutes sortes de pêches. Objectif : noter de 0 à 10 de nombreux critères.

CeIIe-là est sucrée, je mettrai 7 sur 10. Par contre elle n'a aucune acidité.

Pour cette consommatrice avertie, la pêche parfaite doit être.

Très sucrée, juteuse, fondante avec une pointe d'acidité. le fruit pratique. Les fruits du futur seront donc sans pépins, de bonne taille et faciles à croquer, comme ces nectarines, ou mini pastèques.

Le consommateur ne veut plus cracher les pépins. C'est un produit qu'on est sûr de pouvoir transporter, sûr de finir. Cela correspond à du coeur de pastèque, le meilleur.

Mais la recehrche du fruit parfait a ses limites. Exemple avec la coeur de boeuf. Cette tomate inspirée des variétés anciennes pleines de saveur. Pour ce grossiste, 9 fois sur 10, elle n'a que l'apparence des tomates d'antan.

Ils achètent en se disant que c'est la même chose. Ça n'a pas de goût. Je ne vais même la goûter pour vous faire plaisir.

Pour les produire en grande quantité et les faire voyager, la plupart sont issues des croisements avec des tomates résistantes au transport. Pour cet agriculteur bio qui produit de la coeur de boeuf, le problème c'est la façon dont on la cultive.

Cette tomate est superbe à condition d'être consommée en saison.

Aucun de ces fruits n'est issu d'OGM mais tous proviennent de la recherche en laboratoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==