Zoom sur la chirurgie ambulatoire

Alors que la chirurgie ambulatoire s'impose de plus en plus dans les hôpitaux, France 2 s'interroge sur la légitimité de cette pratique.

FRANCE 2

Sur le plateau du 13 heures de France 2, le docteur Dominique Dupagne revient sur les caractéristiques de la chirurgie ambulatoire. "Ce n'est pas du tout une chirurgie pratiquée par des chirurgiens ambulants, c'est vraiment quelque chose qui est pratiqué dans de bonnes conditions", assure-t-il. Concernant les opérations où la chirurgie ambulatoire peut-être pratiquée sans inquiétude pour le patient, Dominique Dupagne cite celle de la cataracte. "C'est une chirurgie dont les suites sont très simples et donc peuvent être suivies à domicile dans la grande majorité des cas. Dans d'autres situations, comme la chirurgie digestive, chirurgie de l'appendicite, de la vésicule, il faut un patient qui soit capable de bien comprendre les instructions, qu'il soit bien entouré. Il y a deux facteurs qui jouent : les suites de l'opération et le patient lui-même", développe-t-il.

La France en retard

Pour lui, la France a beaucoup de retard en matière de chirurgie ambulatoire. Pourtant, "c'est une mesure qui à la fois va permettre de faire des économies et de soigner les gens dans de bonnes conditions de sécurité. Il faut simplement que l'objectif, sécurité du patient et intérêt du patient, soit toujours prioritaire et qu'on ne soit pas dans une simple recherche d'économies qui pourrait conduire à des abus dangereux pour le patient", assure Dominique Dupagne. Pour être bien certain que la chirurgie ambulatoire se déroule dans de bonnes conditions, il faut s'assurer que le patient ait bien compris toutes les instructions.

Le JT
Les autres sujets du JT