VIDÉO. Visite du barrage de Sarrans et de son village englouti

"Fenêtre sur" part à la découverte de lieux insolites ou méconnus de France. Vendredi 31 octobre, c’est le barrage de Sarrans. Sous le lac artificiel se cache un village millénaire. Jean-Christophe Batteria s’est rendu sur place.

FRANCE 3

Le barrage de Sarrans a changé la vallée de la Tuyère dans l’Aveyron en un des plus grands lacs artificiels de France. Un pont suspendu relie les deux rives. C’était déjà ici que l’on traversait au Moyen-Age. EDF vide le lac pour vidange tous les 40 ans. Cela permet aux visiteurs de retrouver intacts le vieux pont et les maisons d’antan, englouties dans les années 30.

50 mètres sous l’eau

"Sous le nouveau pont suspendu, construit à l’époque du barrage en 1930, se trouve le pont aux Anglais bâti en pleine guerre de 100 ans au XIVe siècle. C’était un maillon essentiel de la route du sel, du vin et des chemins de Compostelle" explique Jean-Christophe Batteria, le journaliste de France 3. Fait de pierres de laves, il est dans un état de conservation extraordinaire. Il est normalement immergé sous 50 mètres d’eau.

Passionné par la vallée, Etienne Barthélémy, professeur d’histoire géographie fait visiter le site. Il connaît les histoires et les anecdotes du tout petit village où habitaient des gens modestes. À l’époque, l’expropriation de la quarantaine de personnes n’avait pas posé de problèmes. "C’était une aubaine car les gens qui travaillent la terre dans ces fonds de vallée étaient considérés comme des gens pauvres, fermiers ou métayers. Ils n’avaient pas la richesse agricole des gens du plateau". En 1930, ce sont 3000 immigrés qui construisent le barrage, le plus grand chantier d’Europe. Il a précipité dans la modernité toute la région.

 

Le JT
Les autres sujets du JT