Cet article date de plus de dix ans.

Valéry Giscard d'Estaing déclare son soutien à Nicolas Sarkozy

Pour l'ancien président, le candidat de l'UMP "est le plus crédible pour redresser le pays".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Valéry Giscard d'Estaing et Nicolas Sarkozy le 19 septembre 2011 à l'Hôtel de la Marine à Paris. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Valéry Giscard d'Estaing, président de la République de 1974 à 1981, exprime sa préférence pour le second tour de l'élection présidentielle de 2012. "Je voterai pour Nicolas Sarkozy", explique-t-il dans une interview au Parisien jeudi 26 avril.

"On nous offre le choix entre deux approches : la facilité ou le redressement. La première est plus tentante", estime l'ancien chef d'Etat, qui se prononce officiellement pour la première fois en faveur d'un des candidats. "Mais une politique de facilité nous conduirait à l’aventure. A l’inverse, une politique de redressement permettra à la France et aux Français de s’en sortir dans de meilleures conditions."

"François Hollande laisse croire que l’on pourra toujours payer"

Valéry Giscard d'Estaing met en avant la crise économique et budgétaire qui menace toujours la France et l'Europe pour justifier son choix : "Ne nous y trompons pas : la France est sur la liste après la Grèce, le Portugal, l’Italie et l’Espagne." 

L'ancien président centriste, qui eut pour Premier ministre Jacques Chirac, admet avoir été en désaccord avec le président actuel sur certaines décisions. Mais selon lui, ce dernier est aujourd'hui "le plus crédible pour redresser le pays". "François Hollande, un homme par ailleurs sympathique et ouvert, laisse croire que l’on pourra toujours payer. Or, nous ne le pourrons pas et nous irons dans le mur."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.