Une start-up veut cacher 10 000 euros pour une chasse au trésor dans les rues de Toulouse

Pour contourner l'interdiction de distribuer de l'argent sur la voie publique, des entrepreneurs veulent cacher des cartes d'une valeur de 1 000 euros chacune.

La place du Capitole, à Toulouse (Haute-Garonne).
La place du Capitole, à Toulouse (Haute-Garonne). (ALIZEE PALOMBA / AFP)

L'initiative risque de déchaîner les foules : la société Speed-CashCache veut organiser une chasse au trésor dans les rues de Toulouse, avec de l'argent à la clé. Les participants seront lancés à la poursuite de 10 000 euros. Mardi 24 octobre, dix jours après le début des inscriptions, les organisateurs revendiquaient 30 000 participants. Mais l'initiative fait ressurgir des questions sur l'opportunité de distribuer de l'argent sur la voie publique.

Sur leur site, les organisateurs expliquent que les participants devront trouver dix cartes plastifiées, chacune correspondant à 1 000 euros, en échange desquelles ils se verront remettre un chèque de la valeur de leur butin. Ils seront pour cela aidés d'indices, diffusés sur les réseaux sociaux. La start-up assure que les emplacements des cartes seront choisis pour "ne jamais vous mettre en danger".

Une chasse aux billets interdite en 2014

Mais le concept soulève des questions légales. En 2014, un homme d'affaires américain avait déjà voulu importer le concept en France en cachant des enveloppes d'argent dans des parcs de Paris. Il s'était vu répondre par la préfecture de police que "la distribution d'argent dans l'espace public est interdite par la loi pénale française". Speed-CashCache assure avoir résolu ce problème en ne distribuant pas de l'argent liquide mais des cartes dont la valeur ne serait que symbolique.

En 2009, à Paris, le site internet Mailorama avait organisé une opération consistant à distribuer des billets en même temps que des tracts publicitaires. Son interdiction au dernier moment, de crainte de troubles à l'ordre public, avait provoqué des incidents.

Un autre écueil que Speed CashCache devra éviter s'il veut réellement organiser sa chasse au trésor. Pour l'instant, l'entreprise n'a pas donné le départ de sa chasse, et se contente de promettre que celle-ci sera lancée dans "quelques semaines", expliquent ses créateurs à France Bleu Toulouse.