Une extraction de sable polémique

Le pompage d'une grande quantité de sable dans la Manche pour la filière agricole attire la colère des défenseurs de l'écosystème local.

France 3

C'est un gigantesque bateau aspirateur au cœur de la discorde. Au large de Lannion (Côtes d'Armor), il doit pomper 250 000 mètres cube de sable coquillier par an, et ce pendant 15 ans. Ce sable devrait ensuite être utilisé pour la filière agricole, où il sert de fertilisant pour réduire l'acidité des sols. Problème : l'extraction se déroule à moins d'un kilomètre d'une zone protégée.

"C'est le saccage d'un site remarquable, d'un écosystème relativement fragile, s'insurge Alain Bidal, président du Collectif "Peuple des Dunes du Trégor". On ne comprend pas pourquoi d'un côté on préserve des zones avec Natura 2000, et qu'en plein milieu on vienne provoquer cette destruction."

Un refus de la population

La flore et la faune vivant sous l'eau seraient donc menacées, notamment le lançon, un petit poisson dont se nourrissent de nombreuses espèces. Les pêcheurs locaux sont donc inquiets pour leur activité : "La zone sensible qu'ils veulent exploiter; c'est une manne pour la reproduction et pour notre activité de pêche artisanal", juge Jérôme Templier.

Les habitants de Lannion sont aussi préoccupés pour le tourisme local. Ils sont 80% à se dire contre le projet d'extraction.

Le JT
Les autres sujets du JT
(CAPTURE D'ECRAN)