Une brigade exclusivement féminine pour balayer les rues de Perpignan ?

Le maire UMP de la ville, Jean-Marc Pujol, songe à constituer une équipe de femmes pour faire régner la propreté dans sa ville, car la population serait moins "agressive" que face à des hommes.

Le maire doit décider en septembre s\'il déploie ou non une équipe de nettoyage uniquement constituée de femmes dans les rues de Perpignan (Pyrénées-Orientales).
Le maire doit décider en septembre s'il déploie ou non une équipe de nettoyage uniquement constituée de femmes dans les rues de Perpignan (Pyrénées-Orientales). (NICOLAS THIBAUT / PHOTONONSTOP / AFP)

L'idée rique de faire bondir les féministes et les partisans de l'égalité entre les sexes. Le maire UMP de Perpignan (Pyrénées-Orientales), Jean-Marc Pujol, a demandé à ses services d'étudier une solution pour la propreté de la ville : constituer une brigade 100% féminine pour balayer les rues, comme le rapporte L'Indépendant.fr vendredi 6 juillet. 

"C'est vrai que j'ai demandé à mes services d'étudier les résultats et la perception de ces brigades féminines déjà installées dans certaines villes espagnoles", explique le maire de Perpignan, précisant qu'"aucune décision n'est prise".

"Il n'y aurait que les femmes qui sauraient balayer ?"

Pourquoi ne miser que sur des femmes ? "L'accueil de la population serait plus compréhensif, moins agressif qu'envers des hommes, laisseraient supposer les premiers retours", se justifie Jean-Marc Pujol auprès du quotidien local.

La décision du maire sera connue en septembre, mais déjà l'opposition municipale dénonce le machisme du projet. "En tant que féministe, je serais flattée que l'on pense aux femmes pour beaucoup de fonctions, mais pas pour les cantonner au balayage", regrette Clotilde Ripoull, conseillère municipale centriste. Elle ajoute : "Il n'y aurait que les femmes qui sauraient balayer ? Je ne pense pas que l'agressivité de la population soit le premier paramètre du problème, le problème est l'efficacité du nettoyage."