Terrasses bruyantes : le tapage nocturne difficile à réguler

Alors que les commerçants se réjouissent de voir leurs terrasses bondées, certains riverains sont excédés par le bruit engendré. Que dit la loi sur le tapage nocturne ?

FRANCE 2

Des consommateurs souvent alcoolisés, qui font du bruit aux terrasses des bars et dans les rues. À Paris ou Aix-en-Provence, comme partout en France, des riverains excédés par le tapage nocturne réalisent des vidéos pour dénoncer la situation.

"Je ne dors plus, j'ai des cachets pour dormir, des boules Quies. À un moment donné, pour moi, c'est difficile", témoigne Hamid Zahzou. Car sous la fenêtre de l'appartement du XIarrondissement de Paris où il vit depuis trente ans, il n'y a plus que des bars, ouverts jusqu'à 5 heures du matin. "C'est devenu Disneyland, vous avez des jeunes qui arrivent et qui se bourrent la gueule. Le matin, ça vomit partout", ajoute-t-il.

La loi n'est pas respectée

Un arrêté préfectoral interdit la consommation d'alcool sur la voie publique, mais personne ne respecte la loi. Une situation compliquée pour le sommeil des enfants. Mais certains n'osent pas se plaindre par peur de représailles des patrons de bar ou des clients.

Le tapage nocturne est, en règle générale, difficile à gérer pour les pouvoirs publics qui ont du mal à trancher entre le commerce et le repos des riverains.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des consommateurs discutent sur la terrasse d\'un bar à Paris, en 2010.
Des consommateurs discutent sur la terrasse d'un bar à Paris, en 2010. (HEINTZ JEAN / HEMIS.FR / AFP)