Cet article date de plus de neuf ans.

Disparitions, coupures d'électricité : les intempéries frappent la France

Un garçon de 12 ans dans le Var et un planchiste dans l'Hérault sont portés disparus.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
A Grenoble (Isère), le 28 octobre 2012. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

FAITS DIVERS -  Du vent et de la neige. La France a été secouée et a grelotté dimanche 28 octobre. Conséquences de ces phénomènes météorologiques : deux personnes ont disparu dans le Sud, un ferry a rompu ses amarres pour percuter un quai et des milliers de foyers sont privés d'électricité.

Météo France a levé son alerte orange dimanche en fin de soirée sur les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse. Dans les Pyrénées-Orientales, la Drôme, l'Ardèche et l'Isère, l'alerte a également été levée, les vents et les chutes de neige faiblissant. Francetv info fait le point sur la situation.

A Porquerolles, un enfant parti à vélo disparaît

L'enfant, un touriste britannique en vacances avec ses parents, était parti à vélo à 18 heures samedi sur l'île de Porquerolles, dans le Var. Son vélo a été retrouvé "déraillé" dimanche matin, selon le procureur de Toulon, qui a expliqué que cette disparition était "a priori liée aux intempéries". Pompiers et policiers étaient à sa recherche avec l'aide de maîtres-chiens. Un hélicoptère de la gendarmerie a également été engagé, mais les recherches ont dû être interrompues dimanche en fin d'après-midi.

Elles ont repris lundi matin, avec l'intervention de 60 militaires et trois maîtres-chiens. "Si la météo le permet, nous allons commencer des investigations en mer en engageant des moyens nautiques sur la partie sud-ouest de l'île", où le vélo du garçon et une de ses chaussures ont été trouvés, a indiqué le préfet du Var.

Francetv info / Nicolas Luiset et Pauline Juvigny - France 2

Le département a été balayé par des vents forts, un "genre de tempête qui se produit en moyenne trois fois tous les dix ans", selon Météo France. Le département a été endeuillé par la mort vendredi de deux étudiants à cause de ces intempéries.

 Dans l'Hérault, pas de nouvelles d'un planchiste

Toujours dans le Sud, un planchiste de 26 ans parti en mer samedi après-midi a également disparu au large de Sérignan (Hérault). Les recherches ont été définitivement arrêtées dimanche à la tombée de la nuit, "faute d'éléments nouveaux et du fait du peu d'espoir de le retrouver vivant", selon la préfecture maritime de la Méditerranée. Des recherches aériennes coordonnées par le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de la Méditerranée (Cross-Med) s'étaient poursuivies toute la journée de dimanche.

Samedi déjà, les six occupants d'une pirogue hawaïenne avaient été secourus au large de Palavas-les-Flots (Hérault). L'embarcation légère et ses occupants ne parvenaient plus à regagner la côte en raison de la forte houle qui les entraînait au large.

Un SDF meurt à Paris

Pas de tempête ni de neige à Paris, mais une baisse des températures. Probable conséquence, un homme sans domicile fixe a été découvert mort dimanche matin sur un trottoir de la rue Jacques-Kellner, dans le 17e arrondissement de Paris, a indiqué la police. Durant la nuit, les températures ont été inhabituellement basses pour la saison dans la capitale, chutant jusqu'à 2,3°C.

 Des milliers de foyers encore privés d'électricité

Des dizaines de milliers de foyers étaient privés d'électricité dimanche en raison des intempéries. Il en reste moins de 3 500 dans l'Ardèche et la Drôme. Dans les Alpes, la situation revient à la normale avec plus que 450 foyers touchés. 

Dans la Drôme et en Ardèche, où le vent a beaucoup faibli dans la nuit, ERDF parie sur un retour total à la normale d'ici à "la fin de soirée". Plus de deux cents techniciens restent mobilisés pour rétablir les lignes, épaulés par une vingtaine de salariés d'entreprises prestataires. 

Des automobilistes bloqués

Les intempéries ont également affecté la circulation. Une quarantaine d'automobilistes ont été bloqués en Isère par des chutes de neige inhabituellement abondantes dans la nuit de samedi à dimanche. Les véhicules, qui n'étaient pas équipés de pneus neige, n'ont pas réussi à emprunter la rampe de Laffrey, qui relie Gap à Grenoble.

Le match Marseille-Lyon reporté

Après une nuit de tempête (les vents atteignant localement 130 km/h) et en raison des violentes rafales prévues dans la soirée, la commission départementale de sécurité s'est réunie dimanche en début d'après-midi au Stade-Vélodrome de Marseille, actuellement en travaux, et a émis un avis défavorable à la tenue du match OM-Lyon.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.