"Cela ressemblait à une lapidation" : le député LREM de Saint-Pierre-et-Miquelon Stéphane Claireaux va porter plainte après son agression

L'élu de Saint-Pierre-et-Miquelon a été agressé devant son domicile dimanche, en marge d'un rassemblement d'opposition au pass sanitaire.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le député Stephane Claireaux à l'Assemblée nationale, le 29 janvier 2019. (CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)

Le député La République en marche de Saint-Pierre et Miquelon, Stéphane Claireaux annonce sur franceinfo qu'il va porter plainte après avoir été agressé devant son domicile en marge des manifestations contre le pass sanitaire de dimanche 9 janvier. La ministre Annick Girardin a dénoncé sur franceinfo "un scandale", et réclamé que les auteurs "soient identifiés et poursuivis".

franceinfo : Que s'est-il-passé ?

Stéphane Claireaux : J'attendais les manifestants afin de pouvoir discuter avec eux. Il y avait une voiture qui était chargé d'algues, de goémon, et les gens ont commencé à m'en lancer à la figure. Cela ressemblait à une lapidation. Ma femme est venue me rejoindre sur le perron de la maison. J'ai évité à 5 cm près un galet qui nous est passé près de la figure. Cela devenait irrationnel. Il y en a un qui m'arrachait le masque que j'avais sur la figure en disant que le virus n'existe pas. La discussion était impossible. Il y avait des insultes, des invectives. À Saint-Pierre-et-Miquelon, vous vous connaissez tous et vous avez en face de vous des personnes que vous connaissez mais dons le visage est tellement déformé par la haine que vous n'arrivez plus à les reconnaître. C'est surréaliste.

Que comptez-vous faire ?

Je vais porter plainte, c'est une évidence. Certains peuvent penser qu'on ne prend pas les bonnes décisions. On reçoit tous des menaces de mort par mail, à un moment donné il faut que ça s'arrête.

La situation était-elle tendue à Saint-Pierre-et-Miquelon ?

Jusqu'à présent le territoire avait été préservé de l'épidémie de Covid, mais depuis Noël on fait face à une explosion de propagation du virus localement. Le préfet a donc pris la décision de mettre en œuvre le pass sanitaire à Saint-Pierre-et-Miquelon à partir de mercredi prochain. A partir de là la contestation s'est élevée dans la population et il y avait aujourd'hui [dimanche] une manifestation d'organisée. Elle devait passer devant la résidence du préfet et devant mon domicile.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Saint-Pierre et Miquelon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.