Que faire face à la phlébite ?

Le docteur Jean-Daniel Flaysakier distille ses conseils sur le plateau de France 2 pour éviter la thrombose veineuse.

FRANCE 2

En cette journée mondiale de la thrombose veineuse - aussi appelée phlébite -, ce mardi 13 octobre, le docteur Jean-Daniel Flaysakier donne des pistes pour éviter cette pathologie pas facile à détecter. Car la phlébite n'est pas toujours accompagnée de douleur. Un mollet chaud et luisant est un signe distinctif et une échographie permet de confirmer la présence de caillots dans le sang.

Mettre des bas de contention

La thrombose veineuse est favorisée par l'immobilité car le sang circule moins bien. "Quand on a mal dans le mollet avec un plâtre, il ne faut pas se dire que c'est le plâtre qui est trop serré. Il faut systématiquement penser à la phlébite, quitte à ouvrir le plâtre pour rien", martèle le docteur sur le plateau de France 2.

En cas de phlébite, il faut bien sûr prendre un traitement anticoagulant. Mais Jean-Daniel Flaysakier milite aussi pour le port de bas de contention "en avion, et même quand on a besoin de rester six ou huit heures debout (...), quand on piétine et qu'on ne marche pas beaucoup". "Il y en a aujourd'hui dans des textures et des couleurs très jolies, ce n'est plus du tout le côté ringard qu'on a connu à une époque. Ça se porte très facilement", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les urgences de l\'hôpital de Douai (Nord), le 16 janvier 2014.
Les urgences de l'hôpital de Douai (Nord), le 16 janvier 2014. (THIERRY THOREL / AFP)