Var : un nouveau tour de vis sanitaire pour lutter contre le Covid-19

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Var : un nouveau tour de vis sanitaire pour lutter contre le Covid-19
FRANCE 2
Article rédigé par
T.Souman, C.La Rocca, E.Pirosa - France 2
France Télévisions

De nouvelles mesures ont été prises par la préfecture du Var, mardi 2 mars. Les livraisons ont été interdites entre 22 heures et 6 heures du matin. Une décision bien accueillie localement.

A Bandol, dans le Var, Laurent Lévy a eu l’interdiction de s’installer sur le marché qu’il fréquente habituellement. Seulement les marchands alimentaires ont le droit d’exposer, pas les vendeurs de vêtements comme lui. La préfecture du Var a interdit, mardi 2 mars, la vente de produits non-alimentaire sur les marchés. Une décision finalement annulée en fin de matinée, mercredi 3 mars. La consommation d’alcool sur la voie publique et la livraison de nourriture entre 22 heures et 6 heures du matin ont néanmoins été décidées jusqu’au 23 mars.

“Il faut sévir”

Prosper Amar, restaurateur à Bandol, ne pourra plus livrer ses spécialités à la truffe après 22 heures, mais il comprend. “Il faut tout essayer pour éviter ce fléau, je suis d’accord”, se résigne-t-il. Un nouveau tour de vis est malheureusement nécessaire pour le président du syndicat des hôteliers restaurateurs du département, Jean-Pierre Ghiribelli. “Il y a des communes où il y a des débordements, il faut arrêter de livrer de l’alcool après 22 heures, c’est clair, il faut arrêter les gens qui font la fête, ils se font du mal et font du mal aux autres, il faut sévir”, affirme-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.