Politique : Emmanuel Macron - François Hollande, vers la rupture ?

"Je ne suis pas l'obligé du président", avec cette petite phrase, Emmanuel Macron avait mis le feu aux poudres. Aujourd'hui, certains se posent la question de son maintien au gouvernement.

France 2
Emmanuel Macron rectifie le tir. En déplacement en Pologne ce vendredi matin, celui qui disait ne pas être l'obligé du chef de l'Etat fait officiellement acte de contrition. "J'entends en effet que certaines et certains voudraient utiliser le moindre mot, la moindre initiative pour fragiliser le président de la République, ça m'est insupportable. Je suis comme membre du gouvernement en plein soutien et dans la mission qu'il m'a confiée et je continuerai à le faire", a commenté le ministre de l'Economie.

Entretien privé

Changement de ton après un tête de tête de 10 minutes jeudi avec François Hollande. Pour beaucoup dans la majorité la situation ne peut plus durer. "Le monarque et son obligé devraient penser à la France et aux Français parce qu'au fond ces querelles de mots et de petites phrases n'intéressent pas les Français", commenté Jean Glavany, député PS.
Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, ministre de l\'Economie, à Paris, le 7 avril 2016.
Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, à Paris, le 7 avril 2016. (ERIC PIERMONT / AFP)