Pierre Sarkozy rapatrié : l'Etat a payé, selon "Le Canard Enchaîné"

Le fils aîné du chef de l'Etat a été rapatrié la semaine dernière en France après avoir été victime d'une intoxication alimentaire en Ukraine. Ce trajet a été remboursé en partie par Nicolas Sarkozy. Mais pour "Le Canard Enchaîné", il manque 32 000 euros, payés avec les deniers de l'Etat.

Pierre Sarkozy, le fils aîné de Nicolas Sarkozy, à la Fashion week de Berlin (Allemagne) le 19 janvier 2012.
Pierre Sarkozy, le fils aîné de Nicolas Sarkozy, à la Fashion week de Berlin (Allemagne) le 19 janvier 2012. (JOHANNES EISELE / AFP)

Pierre Sarkozy, le fils aîné du président, hospitalisé le 24 janvier pour une intoxication alimentaire en Ukraine, aurait été rapatrié aux frais de l'Etat. C'est que qu'avance Le Canard Enchaîné dans son édition du mercredi 1er février.

Pierre Sarkozy, 26 ans, producteur de rap connu sous le nom de DJ Mosey, s'était rendu à Odessa, dans le sud de l'Ukraine, pour donner un concert lors d'une soirée privée dans une discothèque. Mais à son arrivée, il avait dû être hospitalisé, sentant un malaise.

Le fils du chef de l'Etat a ensuite été rapatrié en France. Selon l'Agence France presse, une Mercedes blanche accompagnée de deux voitures, dont un véhicule de police, était arrivée dans l'après-midi à l'aéroport d'Odessa. Peu après, un petit avion avait décollé et le cortège avait quitté l'aéroport, toujours d'après l'AFP.

7 632 euros remboursés sur 39 200 euros

Mais Le Canard Enchaîné, cité par le site web Rue89, affirme que Pierre Sarkozy est reparti dans un Falcon 50 de l'Etec (l'escadron chargé de transporter les ministres et le président de la République). Selon l'hebdomadaire, qui dit s'appuyer sur les chiffres officiels du ministère de la Défense, l'heure de vol en Falcon coûte 5 600 euros.

Interrogée par Le Canard Enchaîné, la présidence de la République a répondu que Nicolas Sarkozy avait "payé par chèque sur ses deniers personnels la somme de 7 632 euros". Pour un vol de sept heures aller-retour (France-Ukraine puis Ukraine-France) il manque donc près de 32 000 euros, estime l'hebdomadaire.