Angers : une enquête ouverte après la profanation de l’église Sainte-Madeleine

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Une église profanée à Angers. Une enquête est en cours. -
Angers : une enquête ouverte après la profanation de l’église Sainte-Madeleine Une église profanée à Angers. Une enquête est en cours. - (France 3)
Article rédigé par France 3 - A. Mikoczy, L. Striano, E. Aubron, France 3 Pays de la Loire, Y. Kadouch
France Télévisions
France 3
L’église Sainte-Madeleine, située à Angers, a été saccagée, mercredi 12 avril. Une enquête a été ouverte car il s’agit de la 2ème église vandalisée en deux semaines dans la région.

Des objets de culte jetés à terre, des statues systématiquement décapitées, dans l’église dévastée à Angers (Maine-et-Loire), l’heure est au constat. Il faut recenser les dégâts. C’est le Père Alain Cleyssac qui a découvert la profanation, dans l’après-midi du 12 avril. Au total, 12 statues en pierre et en plâtre ont été cassées. Celle du maître-autel était classée au patrimoine historique. Les dégâts se chiffrent en dizaine de milliers d’euros et il faudra plusieurs mois pour rendre à l’église toutes ses décorations.

Les chrétiens profondément choqués

Dans la paroisse voisine, à la messe du matin, la profanation de l’église Sainte-Madeleine choque profondément les chrétiens présents. "Quand on a vu hier les visages de la Vierge Marie, du Christ décapité, ça bouleverse", confie un fidèle. Dans la matinée du 13 avril, l’église a été fermée au public. Une enquête est en cours, le temps pour la police de collecter des indices. En deux semaines, deux églises de la région ont été saccagées. Aucune revendication n’a pour l’instant été reçue par la paroisse ou par la police.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.