Vidéo Rassemblement interdit contre l’autoroute A69 : une mobilisation sous tension

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Rassemblement interdit contre l’autoroute A69 : une mobilisation sous tension
Rassemblement interdit contre l’autoroute A69 : une mobilisation sous tension Rassemblement interdit contre l’autoroute A69 : une mobilisation sous tension (France 2)
Article rédigé par France 2 - N. Perez, M. Lassaga, D. Breysse, J. Durand
France Télévisions
France 2
Des milliers de manifestants se sont réunis dans le Tarn, samedi 8 juin, pour protester contre la construction de l’A69 entre Castres et Toulouse. Parmi eux, quelques centaines d’éléments très radicaux.

Des milliers de personnes ont manifesté, samedi 8 juin, contre le chantier de l'autoroute A69, qui doit relier Castres (Tarn) à Toulouse (Haute-Garonne). Moins de 2 000 selon les organisateurs selon la préfecture, et environ 7 000 selon les organisateurs de cette manifestation non officiellement déclarée et interdite par les autorités. Une centaine de black blocs ont harcelé les forces de l'ordre à Puylaurens (Tarn). Plus de 1 500 policiers et gendarmes étaient mobilisés.

Les militants écologistes ont installé leur tente près du tracé de l'autoroute, et comptent bien arrêter le chantier, débuté il y a un an. La manifestation se voulait pacifique, avec des actions comme celle d'un tracteur qui a ensemencé les parcelles, symbole de la réappropriation des terres. "Le message qu'on porte inlassablement, c'est qu'on veut que les terres agricoles soient protégées, restent des terres agricoles", confie une militante.

Les affrontements se sont durcis en fin de journée. Environ 800 personnes étaient encore sur le terrain. Selon la préfecture, le bilan provisoire fait état de trois blessés légers, un CRS et deux gendarmes. Deux manifestants ont blessés et pris en charge par les pompiers. Aucun manifestant n'a été interpellé samedi et aucun dégât majeur n'est à déplorer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.