Hôpitaux psychiatriques : une nouvelle évasion à Toulouse pose la question de la sécurité dans ces unités

Publié
Hôpitaux psychiatriques : une nouvelle évasion à Toulouse pose la question de la sécurité de ces unités
France 2
Article rédigé par
L. Legendre-Trousset, F. Griffond, M-C. Delouvrié, L. Hebbache, O. Gardette, D. Breysse, M-A. Peleran, N. Lachaud - France 2
France Télévisions

Dans un hôpital psychiatrique de Toulouse (Haute-Garonne), un troisième patient a fugué en quelques jours, vendredi 28 janvier. Des agents de surveillance ont été mobilisés, mais les habitants sont inquiets. 

Pour la quatrième fois en quelques jours, un patient s’est évadé d’un hôpital psychiatrique à Toulouse (Haute-Garonne), ce qui renforce la question de la difficulté pour surveiller et sécuriser des patients parfois dangereux. Des agents de sécurité ont été placés aux entrées et sorties de l’établissement, en réponse aux derniers événements. Mais ni cela, ni les clôtures n’ont suffi. L’homme, âgé de 43 ans, est considéré comme dangereux et a été poursuivi pour une affaire de viol en 2011. Les habitants affichent leur inquiétude.    

L'arrivée d'un patient inquiète à Marseille   

L’hôpital Marchant de Toulouse accueille 360 patients, les trois-quarts y sont sous contrainte, tandis que 40 ont été jugés pénalement irresponsables. Des unités pour les malades difficiles existent, mais elles sont peu nombreuses en France. L’arrivée d’un patient considéré comme dangereux dans un établissement de Marseille inquiète le personnel. "À chaque fois qu’il est là, il y a des agressions de personnels, il faut une dizaine de soignants pour le maîtriser. Il est très violent. Il a renversé une voiture de police, il a saccagé un bus", s’alarme Jean-Michel Carayol, délégué force ouvrière. Le patient qui a fugué de l’hôpital psychiatrique de Toulouse est toujours activement recherché.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.