Toulouse : le quatrième patient qui avait fugué d'un hôpital psychiatrique retrouvé à Paris

L'homme, mis en examen dans une affaire de viol et interné après avoir été jugé irresponsable pénalement, était recherché par les forces de l'ordre depuis vendredi après-midi. Trois autres patients s'étaient échappés en dix jours.

Article rédigé par
avec France Bleu Occtianie - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'hôpital psychiatrique Gérard-Marchant à Toulouse.  (FRANCEINFO)

Le quatrième et dernier patient à avoir fugué d'un hôpital psychiatrique à Toulouse, vendredi 28 janvier, a été retrouvé samedi soir, à Paris, indique l'Agence Régionale de Santé de Haute-Garonne dans un communiqué. Une série d'évasion entamée le 19 janvier.

"Le patient ayant fugué hier après-midi du Centre hospitalier spécialisé Gérard Marchant a été retrouvé et interpellé par les forces de l’ordre ce soir à Paris dans le 9earrondissement", indique l'ARS. C'est le troisième patient à s'être enfui de cet établissement en une dizaine de jours à Toulouse. L'homme était recherché par les forces de l'ordre depuis vendredi après midi, comme l'a rapporté France Bleu Occitanie. Un autre patient s'était échappé des urgences pédiatriques du CHU de Toulouse jeudi matin avant d'être retrouvé quelques heures plus tard.

Des mesures de sécurité supplémentaires


De source judiciaire à France Télévisions, cet homme est âgé de 43 ans et a été mis en examen pour viol sur sa compagne en 2011. La chambre de l’instruction a ordonné son hospitalisation en 2014 le jugeant irresponsable pénalement, il n'a donc pas été jugé. Le quadragénaire n'est pas connu pour d'autres faits, selon cette source qui précise que la procédure pour le retrouver ne relève pas d’une enquête judiciaire, mais d’un signalement pour disparition inquiétante. Cela permet aux policiers de le rechercher.

L'Agence régionale de santé a par ailleurs annoncé, par ailleurs, avoir mis en place des mesures de sécurisation supplémentaires dans le Centre hospitalier Gérard Marchant et le CHU de Toulouse dès vendredi matin "pour éviter toute nouvelle fugue de patient". Elle évoque notamment la "sécurisation des entrées et des sorties", le "renforcement de la surveillance des patients" ou encore le "renforcement des gardes et astreintes" et promet "une revue des évaluations des risques".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hôpital

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.