Émeutes en Nouvelle-Calédonie : pourquoi tant d’armes à feu en circulation ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Émeutes en Nouvelle-Calédonie : pourquoi tant d’armes à feu en circulation ?
Émeutes en Nouvelle-Calédonie : pourquoi tant d’armes à feu en circulation ? Émeutes en Nouvelle-Calédonie : pourquoi tant d’armes à feu en circulation ? (France 2)
Article rédigé par France 2 - V. Lerouge, P. Aubert, G. Liaboeuf, A. Palussière, @RevelateursFTV
France Télévisions
France 2
La tension est toujours extrêmement vive en Nouvelle-Calédonie, samedi 18 mai, où des tirs à balles réelles sont échangés sur les barrages. L’archipel de 270 000 habitants compte sans doute plus de 100 000 armes à feu. Comment l’expliquer ?

Des détonations d’armes à feu en plein jour, et des miliciens fusil de chasse à l’épaule. Les vidéos amateur depuis le début de la crise dévoilent une Nouvelle-Calédonie surarmée. Selon les autorités, 64 000 armes sont déclarées sur l’archipel, et au moins autant détenues illégalement, soit une arme pour deux habitants, contre une pour cinq en métropole. La première raison est culturelle : la chasse au cochon sauvage ou au cerf est très répandue chez tous les Calédoniens, tout comme le tir sportif. 

Une culture de l’autodéfense à l’américaine 

Il existe aussi une culture de l’autodéfense à l’américaine, qui s’est accrue après la guerre civile des années 80. Un moment "de transformation concrète de cette mythologie du cowboy par l’armement et par la création de milices d’autodéfense", estime Bénoît Trépied, anthropologue au CNRS et spécialiste de la Nouvelle-Calédonie. En 1988, l’État avait durci les règles de détention d’arme et munitions spécifiquement sur l’archipel. Les autorités locales ont levé les restrictions en 2011, provoquant une ruée dans les armureries. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.