Cyberattaque en Nouvelle-Calédonie : le parquet de Paris se saisit de l'enquête

Des millions de mails ont été envoyés de manière simultanée afin de bloquer le réseau. Elle a été stoppée.
Article rédigé par Yannick Falt
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Photo d'illustration. (MARC OLLIVIER / MAXPPP)

La section de lutte contre la cybercriminalité du parquet de Paris se saisit de l'enquête après la vaste cyberattaque en Nouvelle-Calédonie, a indiqué mercredi 22 mai le parquet de Paris contacté par franceinfo. Le parquet de Nouméa s'est ainsi dessaisi de l'enquête, au titre de la compétence nationale. "La situation est en cours d'analyse", précise le parquet de Paris.

Cette attaque informatique "d'une force inédite" a été bloquée dans la nuit, peu après l'annonce de la venue d'Emmanuel Macron dans l'archipel, a rapporté le gouvernement local. Venue de l'"extérieur", elle a consisté en l'envoi simultané de millions d'emails dans le "but de saturer le réseau internet calédonien". Elle a pu être "stoppée avant qu'il y ait des dégâts importants". "Je crois qu'il y a énormément de structures qui ont été touchées, les banques etc..., a déclaré sur France 2 la maire de Nouméa, Sonia Lagarde.On a fait ce qu'il fallait faire, on verra bien quels sont les dégâts".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.