Cet article date de plus de deux ans.

Érosion des côtes : les propriétaires d'un immeuble indemnisés

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Erosion des côtes : les propriétaires d'un immeuble indemnisés
Article rédigé par
MP.d’Abrigeon, P.Turpaud, R.Grillot - France 3
France Télévisions

A Soulac-sur-Mer, en Gironde, l’immeuble Le Signal construit en front de mer risque à tout moment de s’effondrer. Il est devenu le symbole de l’érosion côtière. Les 75 copropriétaires avaient été expulsés en 2014. Six ans après, les sénateurs ont voté les modalités d’une première indemnisation. 

Face à l’océan qui menace de l’engloutir, l’immeuble Le Signal est encore debout mais les quatre étages sont prêts à basculer dans le vide. Jean-José Guichet fait partie des 75 copropriétaires. Président du syndicat de ces derniers, il se souvient, nostalgique : "Quand ça remuait, les grosses tempêtes, c’était extraordinaire. Cela représentait quelque chose de vivant, cette côte toujours en mouvement (…) On va toucher un peu de fric mais ce n’est pas ce qu’on a vécu".

Le Sénat a tranché

Après six ans de bataille judiciaire et de déconvenues, le Sénat a voté l’indemnisation des propriétaires du Signal à hauteur de sept millions d’euros. Un amendement précise le cadre juridique de cette enveloppe. La mesure est accueillie avec un enthousiasme mesuré et prudent par le maire de la commune car ce n’est pas le premier texte voté en ce sens. Le Signal est par ailleurs aujourd’hui le symbole de l’érosion côtière et des bâtiments que celle-ci menace.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.