Corrèze : ces habitants qui perpétuent la vie du département

Publié
Durée de la vidéo : 6 min
Corrèze : ils perpétuent la vie du département
Corrèze : ils perpétuent la vie du département Corrèze : ils perpétuent la vie du département (France 2)
Article rédigé par France 2 - P.-L. Monnier, O. Labalette, M. Dumas, E. Noël, Images drone : F. Cordier
France Télévisions
France 2
Le 13 Heures clôture sa semaine en Corrèze vendredi 22 mars, en allant à la rencontre du patron d'une corderie sauvée de la faillite, d'une conseillère matrimoniale et d'un jeune exploitant agricole.

Vendredi 22 mars, le 13 Heures termine son tour en Corrèze, en suivant Stéphane Assolari, à la tête de la Corderie Palus depuis 2018, alors qu'il se rend chez un client architecte. En travaillant avec d'autres corps de métiers, celui qui a sauvé l'entreprise centenaire de la faillite apprécie de voir que l'on peut donner "une autre utilité à la corde". Entre les décorateurs, les designers et les tapissiers, Stéphane, basé à Saint-Pantaléon-de-Larche, cherche à multiplier les débouchés.

"On ne se quitte plus"

À 60 kilomètres plus au nord, Mireille et Jean-Pierre filent le parfait amour depuis trois ans, grâce au talent de Carine Valou, fondatrice de l'agence matrimoniale "Ma rencontre". Veuve depuis plusieurs années, Mireille a finalement fait appel à Carine pour l'aider à trouver sa moitié. "On ne se quitte plus", confie Mireille.

De son côté, Aubin Gouny, 21 ans, est agriculteur. Dans son bâtiment, l'exploitant agricole n'a pas moins de 10 000 canards, âgés de 25 jours. Avec la crise agricole, Aubin se diversifie. "On ne fait jamais la même chose, c'est tout le temps varié", explique-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.