Cet article date de plus d'un an.

Normandie : les falaises mises à mal par le tourisme de masse

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
Le tourisme de masse dégrade l'écosystème des falaises normandes.
Normandie : les falaises mises à mal par le tourisme de masse Le tourisme de masse dégrade l'écosystème des falaises normandes. (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - E. Bonnasse, C-M. Denis, @revelateursftv, N. Marini, J. Pires,
France Télévisions
France 2
En Normandie, les effondrements de falaises s'accentuent ces dernières années du côté d'Étretat ou de Fécamp. Pour lutter contre cette dégradation de l'écosystème, la question de l'impact du tourisme se pose.

Un morceau entier de roche de 40m de long décroché de la falaise. À Fécamp (Seine-Maritime), ces tonnes de graines n'ont pas résisté à l'érosion. L'éboulement s'est produit fin février, emportant avec lui une partie d'une route. Pour la mairie, il fallait à tout prix sécuriser le périmètre et des barrières ont été installées le long de la falaise. Un peu plus haut, un autre site est aussi fermé par précaution, le Cap Fagnier. "Nous sommes sur le point culminant de la côte d'Albâtre, avec un belvédère et une vue imprenable sur le site", témoigne David Roussel, le maire de Fécamp.

Des limitations touristiques

En Normandie, les falaises sont aussi majestueuses que dangereuses. Des pans entiers de roches peuvent s'effondrer à tout moment, comme ce fut le cas à Saint-Jouin-Bruneval en 2013 ou à Étretat l'an dernier. Malgré les 60 éboulements annuels, les touristes viennent en masse, par millions, et sont prêts à prendre des photos au bord du vide. Ce qui fragilise les sols. Il y a un mois, la mairie d'Étretat a décidé d'installer des clôtures, deux kilomètres de piquets le long de la falaise, pour interdire aux visiteurs de s'approcher trop prêt du bord. Une mesure insuffisante pour certaines voix qui souhaitent instaurer des jauges de fréquentation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.