Mont-Blanc : le refuge du Goûter fermé suite au risque d'éboulements

L'ascension du Mont-Blanc par sa voie normale est très fortement déconseillée samedi 18 juillet en raison d'un risque élevé d'éboulements.

FRANCE 2

Près de 20 000 personnes empruntent chaque année la voie dite "normale" du Mont-Blanc, le sommet de l'Europe à 4 810 mètres d'altitude. Une ascension particulièrement risquée ces derniers jours. Des alpinistes ont d'ailleurs décidé de faire demi-tour.

"On a l'habitude de voir des chutes de pierre au Goûter, parce que ça fait un peu partie de cette zone du massif, mais là, ce sont vraiment des éboulements", assure au micro de France 2 Armand Lebaad, alpiniste amateur, tandis que son ami Alain Collet indique qu'"il faut être inconscient pour traverser le couloir du Goûter".

Le refuge du Goûter fermé

Depuis fin juin, les très fortes chaleurs ont fait fondre la neige et la glace. Plus rien ne retient les rochers. Un alpiniste a été emporté jeudi 16 juillet dans le secteur du "couloir de la mort". Conséquence : les guides professionnels ont suspendu les courses par cet itinéraire. Les autorités ont quant à elles décidé de fermer le refuge du Goûter, passage obligé dans cet itinéraire.

Mais personne ne peut interdire l'ascension au Mont-Blanc. Cette fermeture de dissuasion pourrait donc durer une semaine. En attendant, d'autres voies sont possibles mais plus difficiles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Trois alpinistes sont morts dans le massif du Mont-Blanc, dimanche 17 août 2014.
Trois alpinistes sont morts dans le massif du Mont-Blanc, dimanche 17 août 2014. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)