Martinique : l'île se réveille après une nuit de violences

Publié Mis à jour
Martinique : l'île se réveille après une nuit de violences
FRANCE 3
Article rédigé par
M. De Chalvron, J.-J. Buty, L. Lavieille - France 3
France Télévisions

La Martinique découvre ses rues et ses paysages saccagés par des manifestants, durant la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 novembre.

Après les violences et les lieux en feu, la Martinique découvre les dégâts causés par des manifestants en colère. Certains barrages sont encore en feu après une nouvelle nuit d'émeutes. Jeudi 25 novembre, au soir, un véritable déchaînement de violence s'est abattu sur l'île, avec des tirs à balle réelle venant des manifestants à l'encontre des forces de l'ordre. Dans certains quartiers, les véhicules ont été mis en feu, empêchant les habitants de dormir. C'est le cas pour Evelyne Montout, habitante du quartier de la Batelière, qui a dû "garder un gant devant le visage" pour se protéger des fumées.

Une population choquée


L'habitante du quartier de la Batelière est craintive et a peur de passer une nouvelle nuit agitée en raison des casseurs et des pilleurs. "Je suis sur mes gardes", déclare-t-elle, alors que des boutiques situées au bas de son immeuble ont été pillées. Les barrages mis en place par les opposants réclament parfois de l'argent aux conducteurs afin de les laisser circuler. Pour les syndicats, l'État est à l'origine des violences des jeunes, alors qu'ils réclament la fin de l'obligation vaccinale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.