Made in France : un rendez-vous politique

Le rendez-vous du vendredi 9 septembre, c'est les Assises du made in France qui se tiennent à Reims.

France 2

15 candidats y étaient présents afin de défendre le made in France. Acheter Français pour les écologistes, c'est d'abord produire près de chez soi : "La relocalisation, c'est changer la vie dans notre pays" explique Cécile Duflot. A droite, comme à gauche, acheter français est donc un véritable enjeu pour les candidats.

Un enjeu particulier pour les présidentielles

Les libéraux venant de droite, préconisent moins de charges, moins d'entraves. "La seule solution c'est de baisser massivement les charges, enfin, d'en finir avec un Code du travail d'un autre siècle", clame Jean-François Copé. Il y a également les protectionnistes : "J'ai proposé que l'argent de nos impôts serve les PME qui travaillent sur notre territoire", propose quant à lui Arnaud Montebourg, candidat déclaré à la présidentielle de 2017.

Le JT
Les autres sujets du JT
Arnaud Montebourg, le 1er juillet 2013, lors d\'une visite sur le Salon du Made in France, à Paris.
Arnaud Montebourg, le 1er juillet 2013, lors d'une visite sur le Salon du Made in France, à Paris. (SYLVAIN THOMAS / AFP)