Logement squatté : à Bègles, un homme de 85 ans privé de son domicile

Après deux ans d'absence, Roger Gouin ne peut plus réintégrer son domicile désormais squatté. Explications.

FRANCE 2

A Bègles, en Gironde, un homme de 85 ans qui a dû s'absenter de son domicile pour de graves problèmes de santé pendant deux ans ne peut plus revenir dans sa maison, désormais occupée par des squatteurs. Un groupe de marginaux s'est en effet installé chez lui. Depuis le 21 octobre, les occupants ont pris possession du jardin et de l'ensemble de son pavillon. Sur la porte, ils ont affiché : "Ce lieu est notre domicile..."

Le propriétaire a porté plainte

Le propriétaire souhaite aujourd'hui rentrer chez lui. "Je ne peux pas réintégrer ma maison à cause des squatteurs. Et puis il faut la remettre en état parce qu'ils cassent tout", raconte Roger Gouin. Les squatteurs sont espagnols, ils ont été déjà expulsés à plusieurs reprises sur la commune, selon la mairie de Bègles. D'après les voisins, cette situation ne peut pas durer, même si les squatteurs sont assez discrets.

En deux ans, cette maison vide a connu sept occupations différentes. Des squatteurs ont à chaque fois réussi à pénétrer à l'intérieur. Une plainte a été déposée. Seule une décision de justice pourrait permettre au préfet de la Gironde d'ordonner une expulsion.