Le travail au noir progresse en France

Le nombre de travailleurs au noir est en constante augmentation en France. Une équipe de France 2 est allée à la rencontre de l'un d'entre eux.

Voir la vidéo
France 2

Pour beaucoup, les hausses d'impôt récentes seraient responsables de l'augmentation du travail au noir. L'économie parallèle représente 10% des richesses produites en France. Dans ce circuit, tout se fait en liquide et échappe au fisc. Pierre-Yves, électricien, travaille au noir pendant son temps libre. À 18 heures, il entame sa deuxième journée de travail. Un emploi non déclaré qui lui permet, les meilleurs mois, de doubler son salaire. "Je fais ça pour pouvoir payer mes factures, pour pouvoir vivre mieux", confie-t-il au micro de France 2.

Des employeurs complices

En cas d'accident, Pierre-Yves compte sur son assurance personnelle, mais aussi sur son employeur qui ferme les yeux sur ses activités non déclarées. "Le matériel vient de l'entreprise où je travaille. C'est un accord avec mon patron. Quand j'en ai besoin, je lui demande et je peux l'utiliser. Je ne suis pas une exception. Aujourd'hui, dans la boîte où je suis, on est plus de 50% à le faire", explique Pierre-Yves.

Des transactions au noir, il y en a des centaines chaque jour, avec le risque de se retrouver au tribunal.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un couple a passé vingt heures en garde à vue à Douai (Nord), le 29 septembre 2014, après avoir voulu régler ses courses avec un billet de 500 euros.
Un couple a passé vingt heures en garde à vue à Douai (Nord), le 29 septembre 2014, après avoir voulu régler ses courses avec un billet de 500 euros. ( MAXPPP)