Cet article date de plus de treize ans.

Le trafic SNCF dans le nord de la France a été perturbé samedi après-midi en raison d'un vol de câble dans la Somme

Le trafic ferroviaire a enregistré des retards compris entre 30 et 40 minutes, selon la SNCF. "Aucun train n'a été arrêté", affirme l'entreprise publique.Dans un premier temps, elle avait indiqué que le trafic des Eurostar, Thalys et TGV-Nord avait été provisoirement interrompu, bloquant plusieurs trains avec des passagers.
Article rédigé par Dominique Cettour-Rose
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
L'Eurostar à la sortie du tunnel sous la Manche.

Le trafic ferroviaire a enregistré des retards compris entre 30 et 40 minutes, selon la SNCF. "Aucun train n'a été arrêté", affirme l'entreprise publique.

Dans un premier temps, elle avait indiqué que le trafic des Eurostar, Thalys et TGV-Nord avait été provisoirement interrompu, bloquant plusieurs trains avec des passagers.

Une plainte a été déposée après le vol, au sud de la gare TGV Haute-Picardie, de câbles de circulation. Vol qui a provoqué des courts-circuits au niveau de boîtiers électriques.

Cet incident survient au lendemain d'une panne informatique qui a rendu impossible l'achat de billets pour une partie des trains grandes lignes à réservation, au début du week-end de la Pentecôte.

Pertubations dans l'Est
Le déraillement, samedi matin, de quatre wagons transportant des matières dangereuses près de Neufchâteau (Vosges) continuait à perturber samedi soir la circulation de trains de voyageurs, a indiqué la SNCF à Nancy. La circulation ferroviaire était totalement interrompue sur la ligne Nancy-Dijon et des bus en été mis en place pour acheminer les passagers, selon un communiqué du transporteur des produits. Les trains de nuit Lunéa entre la Lorraine et le sud-est devaient passer par Strasbourg, et les TGV au départ de la Lorraine vers le sud-est étaient vers l'Ile-de-France, a-t-on précisé.

Les autorités n'avaient pas toujours pas déterminé samedi soir le mode d'évacuation des wagons renversés sur le sol. Les opérations pourraient prendre au moins 24 heures. Outre le phénol (produit corrosif dangereux pour l'homme), certains wagons contiennent de l'anhydride acétique "explosif au contact de l'eau", a indiqué un pompier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.