Le gouvernement veut multiplier le nombre de contrats aidés

Le gouvernement a annoncé vouloir multiplier les contrats d'avenir et de génération en 2015. Une équipe de France 2 revient sur cette annonce.

FRANCE 2

Pour accélérer le nombre de contrats aidés, 170 millions d'euros seront débloqués en urgence. On en compte aujourd'hui plus de 450 000, dans le secteur public comme dans le secteur privé.

À 22 ans avec un bac pro carrosserie en poche, Kévin Doméré a signé un contrat de génération en septembre dernier. Il ne trouvait pas de poste à cause de son manque d'expérience. Son employeur n'était pas en mesure d'embaucher. Ce contrat subventionné par l'État lui a apporté un nouvel employé et des baisses de charges : "Sur trois ans, ça fait 12 000 euros d'exonérations ou de reversement de charges."

Seulement 43 000 contrats de génération ont été signés à ce jour, beaucoup moins que ce qu'espérait le gouvernement.

Les contrats d'avenir ont la cote

Julien Hardy a quant à lui signé un contrat d'avenir avec la mairie de Chelles. À 21 ans, il s'occupe des espaces verts de la ville. Il touche 1 120 euros nets par mois, ce qui lui a permis de louer son propre appartement et de s'acheter une moto. Il aimerait être embauché à la fin de son contrat, mais n'en a pas reçu l'assurance.

À l'inverse des contrats de génération, les contrats d'avenir sont un succès : 190 000 ont été signés. Deux fois plus que prévu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un jeune homme signe un contrat d\'avenir, le 17 mai 2013 à Beauvais (Oise).
Un jeune homme signe un contrat d'avenir, le 17 mai 2013 à Beauvais (Oise). (FRED DUFOUR / AFP)