La difficile prise en charge de l'autisme en France

L'autisme touche 650 000 personnes en France. Mais dans l'Hexagone, on a du retard dans la prise en charge des malades. La maman de Jean, autiste de 14 ans, s'inquiète pour l'avenir.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Demain, le 2 avril, aura lieu la journée mondiale de l'autisme. En France, cette maladie aux différents visages touche 650 000 personnes.

Jean, 14 ans, est l'une de ces personnes. Il ne communique pas, n'a pas d'amis et s'accroche à différents rituels. Les cours hebdomadaires d'équithérapie lui ont fait beaucoup de bien. Il a gagné en autonomie, en confiance, et ne s'inflige plus de violences.

"Qui peut supporter une vie comme ça ?"

Marie, sa maman, a écrit un livre racontant sa solitude, ses découragements, mais aussi ses joies. Il a fallu 6 ans pour qu'un diagnostic soit posé.

"C'était un bébé qui ne dormait pas (...), qui pleurait énormément, qui se raidissait quand j'essayais de le porter. (...) Il essayait de m'étrangler, c'était effrayant", se souvient-elle pour France 3.

Jean est désormais accueilli en hôpital de jour. En France, seulement 20% des autistes sont scolarisés. L'avenir angoisse Marie. "A 16 ans, s'il n'a pas de place, on se retrouve sans solution. Ça veut dire à la maison. Et moi, je me dis : 'Qui peut vivre comme ça, qui peut supporter une vie comme ça ?'", demande-t-elle, émue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un jeune autiste utilise un pictogramme pour s\'exprimer durant le déjeuner, dans un institut medico-éducatif français, le 27 mars 2012.
Un jeune autiste utilise un pictogramme pour s'exprimer durant le déjeuner, dans un institut medico-éducatif français, le 27 mars 2012. (AMELIE-BENOIST / BSIP / AFP)