La circulation sur les routes, cauchemar des franciliens

Selon le journal Le Parisien, ils seraient 75% à être insatisfaits de la circulation sur les routes. France 2 fait le point.

FRANCE 2

Les Franciliens sont en colère. Chaque matin et chaque soir, c'est le même scénario qui se répète avec des ralentissements au volant de leur voiture. Mais la ville la plus embouteillée de France n'est pas Paris. Les Marseillais passent en moyenne 24 minutes par jour dans les bouchons, les Parisiens 23 minutes et les Lyonnais 21 minutes. À Paris, les automobilistes sont résignés. "Il n'y a rien à faire, c'est toujours autant bouché malgré les travaux. Ça fait dix ans que c'est toujours pareil", explique un jeune homme.
Stéphane Marion est livreur à Lyon, pour lui les difficultés de circulation sont liées aux choix de réaménagement des grandes villes. "Dans telle zone il va y avoir des travaux, là sur cette zone plus qu'une voie au lieu de deux ou de trois parce qu'on a construit un tramway, mis des voies de bus, réduit la vitesse, changer le sens des rues", explique le livreur.

Économie et santé

Autre conséquence de ces embouteillages, l'impact économique, mais pas seulement. Si l'on prend en compte le carburant gaspillé dans ces embouteillages, l'usure que cela entraîne sur les véhicules, bien sur le temps perdu, et ce qu'il en coûte à nos entreprises lorsque l'on arrive en retard au travail, cela pèse lourd pour l'économie : 17 milliards d'euros par an soit 46 millions d'euros par jour en France. Il faut aussi évoquer la santé. 45 000 décès par an sont attribués à la pollution de l'air.

Le JT
Les autres sujets du JT
Embouteillages sur l\'autoroute A7 le 15 août 2015 à hauteur de Vienne (Rhône).
Embouteillages sur l'autoroute A7 le 15 août 2015 à hauteur de Vienne (Rhône). (PHILIPPE DESMAZES / AFP)