L'Académie française vote à l'unanimité contre l'écriture inclusive

Les immortels se sont exprimés à l'unanimité. Pour les Académiciens, l'écriture inclusive est une pratique dangereuse pour la langue française. Les explications de France 2.

Un péril mortel. Voilà ni plus ni moins ce que pense l'Académie française de l'écriture inclusive. Un péril "dont notre nation est dès aujourd'hui comptable devant les générations futures", alertent les Académiciens dans un communiqué en forme de mise en garde. L'écriture inclusive, défendue notamment par les mouvements féministes, pour lutter contre les inégalités s'est imposée dans le débat public depuis plusieurs mois.

Un premier manuel scolaire publié

Elle permet d'écrire dans la graphie des noms leur forme au féminin. Un manuel scolaire a pour la première fois, en mars dernier, été publié en écriture inclusive. L'Académie française voit dans ces changements une langue "désunie, disparate, qui créerait une confusion" dit-elle. Les membres de l'Académie sont depuis 1635 chargés de défendre le bon usage du français, et se désignent eux-mêmes comme immortels.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les locaux de l\'Académie française, à Paris, le 1er février 2016.
Les locaux de l'Académie française, à Paris, le 1er février 2016. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)