Écriture inclusive : des manuels scolaires tentent l'expérience

Cette année, certains manuels scolaires ont fait le choix à titre expérimental de l'écriture inclusive, visant à s'opposer à la grammaire française en refusant que le masculin l'emporte sur le féminin.

Voir la vidéo
FRANCE 2


C'est un manuel d'histoire pour les CE2 qui révolutionne la langue en faisant plus de place aux femmes. Ici, les têtes de chapitre évoquent les agriculteur.rice.s au fil du temps, les artisan.e.s, les paysan.ne.s, les savant.e.s, et ainsi de suite. La règle est simple : à chaque masculin son pendant féminin, ça s'appelle l'écriture inclusive. Une manière de rendre les femmes plus visibles pour le Conseil à l'égalité entre les hommes et les femmes.

Une cicatrice de l'histoire à garder ou à faire disparaître ?

Jouons un peu, et imaginons à quoi pourrait ressembler une célèbre fable de La Fontaine si elle était traduite en écriture inclusive : "Maître.sse corbe.au.lle sur un arbre perché tenait en son bec un fromage. Maître.sse renard.e par l'odeur alléché.e lui tint à peu près ce langage". Sur le manuel, selon le philosophe Raphaël Enthoven, premier défaut : c'est illisible. Mais surtout, pour lui, la langue est le témoignage d'une histoire des hommes et des femmes à laquelle on ne doit pas toucher. Objection pour cette militante féministe, qui assure que la langue n'a pas toujours vu le masculin l'emporter sur le féminin. Ce manuel ne semble pas encore avoir conquis les enseignants, puisqu'aucun de ceux contactés par France 2 n'a dit l'utiliser.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des élèves effectuent leur rentrée dans une école élémentaire de Paris, le 4 septembre 2017.
Des élèves effectuent leur rentrée dans une école élémentaire de Paris, le 4 septembre 2017. (MAXPPP)