Seine-et-Marne : une mosquée fermée pour radicalisme

Une mosquée a été fermée pour incitation au djihad en Seine-et-Marne. C’est la troisième fermeture de ce genre depuis le début de l’année.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Installée dans ces préfabriqués, la mosquée de Torcy (Seine-et-Marne) a été fermée mardi 11 avril, dans le cadre de l’état d’urgence. Selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, la "mosquée était devenue un lieu où étaient prônées une idéologie radicale, ainsi que des incitations au djihad". Parmi les imams accusés, Abdelalli Bouhnik, également professeur de mathématiques au collège. Il nie tout prosélytisme intégriste : "Moi je parle d’un islam simple, je parle à des gens simples, mon discours n’a jamais changé, j’ai une explication basique de l’islam, j’incite les gens à aller à l’école, à profiter de l’école publique…"

Soutien d’actes antisémites ?

Ce fidèle de la mosquée assure également n’avoir jamais entendu de discours glorifiant le djihad à l’intérieur de la mosquée : "Ce sont des prêches très tolérants, il n’y a rien de radical". Mais selon la préfecture, les imams de la mosquée auraient apporté leur soutien aux fidèles mis en cause dans le cadre d’une attaque à le grenade d’une épicerie casher à Sarcelles (Val-d’Oise).

Le JT
Les autres sujets du JT
Des fidèles entrent dans la mosquée \"Rahma\", le 12 octobre 2012, à Torcy (Seine-et-Marne). Elle a été fermée, le 11 avril 2017.
Des fidèles entrent dans la mosquée "Rahma", le 12 octobre 2012, à Torcy (Seine-et-Marne). Elle a été fermée, le 11 avril 2017. (MAXPPP)