Dans la Manche, des poteaux plantés dans le sable pour lutter contre l’érosion

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Dans la Manche, des poteaux plantés dans le sable pour lutter contre l’érosion
Article rédigé par
France Télévisions

Pour lutter contre les assauts de la mer et le recul du trait de côte, la commune d’Agon-Coutainville dans la Macnhe a planté 200 poteaux de 5 mètres dans le sable. Une installation qui devrait permettre de protéger la dune et les habitations. #IlsOntLaSolution

Des pieux de 5 mètres enfoncés dans le sable pour empêcher la mer d’avancer sur la dune et les habitants qui vivent derrière. La commune d’Agon-Coutainville dans la Manche a décidé d’installer durant le mois de février 200 poteaux en châtaignier pour lutter contre l'érosion maritime.

Ce bouclier de bois devrait empêcher les habitants de la commune de revivre le pire. "Dans les années 1960, la dune allait beaucoup plus loin. Avec les tempêtes dans ces années-là, il y a beaucoup de dunes et de maisons qui sont parties", se rappelle une résidente.

À chaque tempête, la dune perd donc quelques mètres. En cinq ans, la mer a grignoté près de 80 mètres sur la ligne de côte au sud de la station.

200 000 investis

L’installation des pieux a coûté 200 000 euros. Un projet validé et financé à 80% par l’État. Christian Dutertre, le maire d’Agon-Coutainville estime qu’il faudra tout de même plusieurs années pour évaluer l’efficacité du dispositif.

"On peut parler du trait de côte, du climat, mais on voit bien l’évolution depuis quelques années. Notre rôle, c’est de dire ‘cette solution existe'. On verra, dans 5 ans, 10 ans, 15 ans, une autre technique existera peut-être. Mais aujourd’hui, c’est la seule sur notre côte", assure-t-il.

Dans quelques mois, des oyats, des graminées à longues racines, seront également plantés et participeront aussi à la lutte contre l’érosion.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.