Val-de-Marne : trois policiers blessés par des tirs de mortier d'artifice

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Val-de-Marne : trois policiers blessés par des tirs de mortier d'artifice
France 3
Article rédigé par
A-C. Poignard, H. Puffeney, P-G. Ipo, M. Benito, C. Apiou - France 3
France Télévisions

Trois policiers ont été attaqués dimanche 25 juillet à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne) et blessés par des tirs de mortier d'artifice. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est rendu au commissariat de Créteil au lendemain de l'agression. 

Des policiers ont été pris pour cible dans une voiture banalisée, dimanche 25 juillet dans une rue de Bonneuil-sur-Marne, dans le Val-de-Marne. Une quarantaine d'individus se sont massés autour des forces de l'ordre, et l'un d'eux a lancé à bout portant un tir de mortier d'artifice. "Ils sont extrêmement choqués, ce sont des fonctionnaires qui sont très aguerris, ça fait pas mal d'années qu'ils travaillent en brigade anti-criminalité et c'est la première fois qu'ils subissent des faits d'une telle violence", explique le secrétaire départemental Unité SGP Police du Val-de-Marne, Reda Belhaj.

Le ministre de l'Intérieur attendu sur place

Le policier qui conduisait est blessé au dos. L'engin incendiaire a explosé au niveau du siège avant. Ses collègues souffrent, eux, de douleurs aux tympans. Ils avaient été appelés pour un rodéo urbain, mais de jeunes témoins anonymes ont pris la défense des agresseurs. Six personnes ont été interpellées, alors que le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'est rendu au commissariat de Créteil dans la soirée du lundi 26 juillet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Val-de-Marne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.