Villiers-le-Bel : ouverture d'une information judiciaire pour "homicide involontaire" après la mort d'un jeune à moto à proximité d'un contrôle policier

L'enquête, désormais diligentée par un juge d'instruction, doit permettre de faire la lumière sur "les circonstances entourant la chute" d'Ibrahima.

Banderole en hommage à Ibrahima, mort à moto à proximité d\'un contrôle policier à Villiers-le-Bel (Val d\'Oise), le 7 octobre 2019.
Banderole en hommage à Ibrahima, mort à moto à proximité d'un contrôle policier à Villiers-le-Bel (Val d'Oise), le 7 octobre 2019. (FRÉDÉRIC DUGIT / MAXPPP)

Le parquet de Pontoise a annoncé jeudi 10 octobre l'ouverture d'une information judiciaire contre X pour homicide involontaire quatre jours après la mort à moto d'un jeune de 23 ans à Villiers-le-Bel (Val-d'Oise), à proximité d'une opération de police.

Cette information judiciaire doit permettre aux proches de la victime qui se constitueront partie civile "d'avoir accès aux pièces de la procédure", précise le communiqué du procureur, alors que la famille de la victime avait déposé plainte contre X pour homicide volontaire le lendemain des faits, contestant la version de la police. L'enquête, désormais diligentée par un juge d'instruction, doit permettre de faire la lumière sur "les circonstances entourant la chute" d'Ibrahima, selon les mots du procureur lundi.

Les faits ont eu lieu dimanche vers 17h dans le quartier de la Cerisaie. Selon les premiers témoignages, Ibrahima serait passé à moto au moment où des policiers avaient fait arrêter une voiture à un carrefour après des "infractions routières". Selon l'avocat de la famille, Me Yassine Bouzrou, des "témoins qui ont assisté à toute la scène ont indiqué qu'un véhicule de police a pu être responsable de la chute mortelle".