Cet article date de plus d'un an.

Paris : les violences dans les transports ont baissé de 40% en un an, annonce le préfet de police

Nommé il y a cinq mois, Laurent Nuñez se félicite de la baisse de la délinquance à Paris et promet de déployer "autant de moyens qu'il le faut" pour lutter dans les zones touristiques où elle résiste.

Article rédigé par France Info - avec France Bleu Paris
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, le 13 septembre 2022. (PH LAVIEILLE / MAXPPP)

Cinq mois après sa nomination comme préfet de police de Paris, Laurent Nuñez salue mardi 29 novembre sur France Bleu Paris "les excellents résultats" en termes de lutte contre la délinquance à Paris et dans l'agglomération parisienne. "Par rapport au mois d'octobre 2021, on a des baisses très significatives : moins 40% pour les violences dans les transports, moins 30% pour les vols avec violences", annonce le préfet de police. Il assure que la "tendance pour le mois de novembre" se montre elle aussi "excellente".

>> VRAI OU FAKE : la moitié des faits de délinquance à Paris sont-ils imputables aux étrangers comme l’avance Emmanuel Macron ?

Laurent Nuñez explique avoir déployé à la demande du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, "énormément d'effectifs [de force de l'ordre] sur la voie publique".

"Il y a 100 patrouilles tous les jours dans les transports de l'agglomération parisienne, c'est 20 de plus qu'en 2019."

Laurent Nuñez, préfet de police de Paris

à France Bleu Paris

Le préfet de police de Paris revient également sur l'objectif qui de zéro délinquance fixé pour les Jeux olympiques de 2024. Il s'agit donc de "conduire des opérations partout où c'est nécessaire et évidemment prioritairement dans les endroits qui vont accueillir les Jeux olympiques", mais également dans "les transports, les zones de rassemblement". La préfecture mène d'ailleurs d'ores et déjà "quatre à cinq opérations par jour dans toute l'agglomération parisienne". Laurent Nuñez reconnaît que ces opérations mobilisent "beaucoup d'effectifs que nous rassemblons pour mener des opérations coup de poing qui porteront sur les stupéfiants, les ventes à la sauvette, la délinquance d'acquisition, les étrangers en situation irrégulière, le commerce illicite".

La préfecture de police de Paris juge "prioritaire" notamment le territoire aux abords du Champs-de-Mars et de la Tour Eiffel (7e arrondissement), "une des vitrines de Paris et un lieu de rassemblement touristique". Si à Paris "la délinquance baisse depuis l'été dernier, ce n'est pas le cas sur cette zone", déplore Laurent Nuñez. Il explique cela par le retour des touristes qui "attirent les délinquants". Le préfet de police assure que ses effectifs sont sur le dossier et mènent "des opérations systématiques". "Il y a huit jours, et pendant une semaine, on a eu la présence de forces mobiles, on a saturé le terrain, précisément dans le cadre des opérations délinquance zéro", explique-t-il. Il promet que les forces de l'ordre déploieront "autant de moyens qu'il le faut pour faire baisser la délinquance sur ce territoire".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.