Migrants : Cazeneuve demande à Londres d'assumer son "devoir moral" à l'égard des mineurs isolés

La jungle de Calais pourrait commencer à être démantelée dans une semaine. Bernard Cazeneuve sera ce lundi 10 octobre après-midi à Londres (Royaume-Uni) pour demander aux Britanniques une rallonge budgétaire pour gérer la frontière. 

FRANCE 2

En France, le gouvernement cherche des solutions face à la crise des migrants. Bernard Cazeneuve sera ce lundi 10 octobre après-midi à Londres (Royaume-Uni). Il évoquera par ailleurs le problème des mineurs isolés de Calais (Pas-de-Calais). Le ministre de l'Intérieur veut que la Grande-Bretagne accueille tous ceux qui ont de la famille outre-Manche. "Il y a clairement une bataille de chiffres. Ce matin, Bernard Cazeneuve a dit qu'il avait plusieurs centaines de mineurs isolés à Calais qui ont de la famille ici en Grande-Bretagne et que c'était 'un devoir moral' pour Londres de les accueillir", explique Loïc de La Mornais en direct de Londres.

Des relations empoisonnées entre France et Royaume-Uni

Son de cloche différent au Royaume-Uni, car selon des chiffres relayés par les associations humanitaires, le gouvernement estime qu'il n'y a que 178 mineurs isolés à Calais qui ont de la famille vérifiée au Royaume-Uni. "Cette question des mineurs isolés empoisonne les relations entre la France et le Royaume-Uni. Ici, il y a aussi des associations humanitaires qui attaquent le gouvernement britannique en disant qu'il ne fait pas assez, notamment que sa ministre de l'Intérieur Amber Rudd ne fait pas assez. Des relations compliquées également par le Brexit en toile de fond qui crispe les rapports entre le Royaume-Uni et la France et le reste de l'Europe", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bernard Cazeneuve à La Rochelle (Charente-Maritime), le 4 septembre 2016.
Bernard Cazeneuve à La Rochelle (Charente-Maritime), le 4 septembre 2016. (XAVIER LEOTY / AFP)