Migrants à Calais : "Aux Britanniques de faire des efforts", estime Patrick Weil

L'historien, spécialiste de l'immigration, réagit dans le Soir 3 aux derniers drames autour des tentatives des migrants de rejoindre l'Angleterre.

France 3

La situation des migrants à Calais (Pas-de-Calais) a fait un triste retour dans l'actualité ce mercredi 29 juillet. Un Soudanais est mort percuté par un camion hier dans l'Eurotunnel, tandis qu'un Egyptien a été électrocuté aujourd'hui gare du Nord en cherchant à gagner un Eurostar.

Pour Patrick Weil, "les Anglais n'assument pas qu'ils ne sont plus une île". "Il y a un tunnel, ils ont une frontière terrestre", insiste l'historien, qui estime que "la France fait beaucoup d'efforts". "C'est maintenant aux Britanniques de faire des efforts", estime-t-il sur le plateau du Soir 3.

La plus grande crise de l'asile depuis 1945

Le spécialiste de l'immigration juge le renfort de 120 policiers à Calais comme "une réponse pour rassurer - sans vraiment les rassurer - les Britanniques et les habitants de Calais qui souffrent de cette situation".

Patrick Weil chiffre à 22 millions le nombre de Syriens réfugiés au Liban, soit la "plus grande crise de l'asile depuis la Seconde guerre mondiale". Les Etats-Unis, l'Arabie saoudite et l'Australie "qui ont participé aux guerres qui, depuis 15 ans, ont mis un peu de désordre dans la région" devraient prendre leur "part de responsabilité de cette affaire".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants qui tentent de passer au Royaume-Uni, autour du site Eurotunnel à Calais, le 29 juillet 2015. 
Des migrants qui tentent de passer au Royaume-Uni, autour du site Eurotunnel à Calais, le 29 juillet 2015.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)